Nombre total de pages vues

vendredi 19 août 2011

la Révolution du Roi et du Peuple: 20 aout 1953


Le peuple marocain célèbre, samedi, le 58ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, un événement phare de l'histoire contemporaine du Maroc illustrant la parfaite symbiose entre le peuple et son Roi, Garant de sa souveraineté, de son unité nationale et de son intégrité territoriale.



Si la révolution du Roi et du peuple avait pour mot d'ordre la libération du pays du joug du colonialisme, dont la célébration procède avant tout d'un devoir de mémoire, il est à relever que le Maroc célèbre cette année ce glorieux anniversaire sur fond d'une nouvelle révolution, en douceur celle-là, avec comme pièce maitresse une nouvelle constitution qui ambitionne l'édification d'une société moderniste et démocratique sous la conduite du petit-fils du héros de la libération, SM le Roi Mohammed VI, qui a initié d'importants chantiers de réforme qui s'inspirent de l'esprit et des profondes significations de la révolution du roi et du peuple.

C'est en effet avec une grande fierté que les Marocains commémorent cette fête nationale, une occasion de rappeler et de rendre hommage à la lutte acharnée menée par le père de la Nation, feu SM Mohammed V contre l'occupation et le complot ourdi contre le défunt Souverain par l'entité coloniale.

Les Marocains gardent bien présent à l'esprit le souvenir de cette journée mémorable du 20 août 1953 qui illustre la communion sacrée du Trône et du peuple et qui sonna le glas de l'esprit et des velléités coloniales au Maroc.

Feu SM Mohammed V en grand homme d'Etat a su défendre depuis le début de son règne la souveraineté du Royaume et le conduire avec clairvoyance et détermination à l'Indépendance.

Les Marocains se remémorent toujours avec autant de fierté les événements rayonnants de la glorieuse histoire du Royaume et de l'épopée de cette Révolution qui commença, le 20 août 1953, lorsque fut lâchement perpétré le coup de force de la Résidence coloniale, encerclant le Palais Royal pour sommer le Sultan légitime, sous la menace des armes, de capituler ou d'être exilé.

Le courage du regretté SM Mohammed V, qui refusa catégoriquement toute compromission avec les autorités du protectorat, est cité partout en exemple de patriotisme et d'héroïsme.

Pour que le Maroc soit indépendant et libre, le regretté Souverain, demeurant fidèlement attaché à l'esprit et à la lettre du Manifeste de l'Indépendance du 11 janvier 1944, a bravement défié la tyrannie coloniale au lieu de céder aux marchandages et pressions de l'occupant.

C'est ainsi que jaillit l'étincelle de la révolution d'un Peuple prêt à tous les sacrifices pour son Roi légitime, symbole de son unité et de sa pérennité. L'autorité coloniale croyait à tort pouvoir acculer le peuple marocain à la reddition en procédant à l'exil du Souverain légitime et à l'installation d'un sultan fantoche, Ibn Arafa.

L'action désespérée entreprise par l'occupant a provoqué la colère du peuple marocain qui s'est élevé en affichant une détermination sans faille pour déjouer la conspiration fomentée contre feu SM Mohammed V.

Les manifestations et les grèves ont ainsi gagné l'ensemble du Royaume, marquant le déclenchement des opérations de la résistance armée dans les villes et régions du pays.

Tout au long de cette période, le peuple marocain a été sincère et loyal, imbu de l'esprit du combat sacré mené par feu SM Mohammed V, rejetant unanimement ce que le colonisateur a tenté de lui imposer, et optant avec fermeté pour la poursuite de son combat et de ses sacrifices, jusqu'au retour de son Roi qui incarnait toutes les valeurs religieuses et les idéaux de la nation.

Face à la montée de la résistance armée, à la formation de l'Armée de Libération nationale et au lancement de ses opérations dans le Nord du Royaume comme dans le Sud, les autorités coloniales ont été contraintes d'accepter le dialogue et l'ouverture des négociations avec les nationalistes qui, par leur dévouement, ont précipité le retour triomphal du Souverain légitime Feu SM Mohammed V et la déclaration de l'indépendance du Maroc.

Au terme de deux années, cette révolution triomphante a délivré le pays du joug de la tutelle et du protectorat, marquant l'avènement de l'ère de la liberté et de l'indépendance.

Elle s'est appuyée sur la symbiose qui unit le Peuple et le trône et qui a toujours constitué un rempart durable contre toutes les conspirations et un puissant levier pour relever tous les défis.

Les enseignements de cette épopée, qui a permis de poser les jalons de l'état moderne et démocratique dont les fondements socio-économiques se consolident de jour en jour, constituent une source d'inspiration pour les générations montantes et le reste du monde.

Cette révolution inédite se poursuit toujours sans relâche, grâce aux apports de tous les Marocains qui, par leur sincère amour de la patrie, ont apporté leurs contributions à l'édification d'un Etat moderne et unifié.

Aujourd'hui, le Maroc est en train de vivre une ère nouvelle sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI qui s'investit pleinement dans un processus de développement, de modernité, de réformes tous azimuts, de défense de l'intégrité territoriale et de consécration des valeurs de démocratie, de droits de l'homme et de citoyenneté.

En commémorant l'anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le Maroc dans toutes ses composantes, reste toujours mobilisé derrière son Souverain, renouvelle son attachement indéfectible au trône alaouite et exprime son engagement immuable à poursuivre le grand combat de l'édification d'un Maroc moderne, dynamique et toujours prêt à déjouer les manœuvres ourdies par les adversaires de l'unité nationale.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire